Quand Les Traditions Musicales Africaines Et Indiennes Se Rencontrent. Partie 3.

Par EMMANUELA YOGOLELO

Avant de partager la musique Afro-Raga que Jaydev et moi avons créée, voici quelques détails sur les traditions musicales Africaines et la musique traditionnelle Africaine. 

La musique Africaine est participative. Traditionnellement en Afrique, toute personne (qui le souhaite) peut se joindre à la musique lors d’une performance, qu’elle soit musicienne ou non. Remarquez comment, dans une fête ou un concert, les Africains saisissent tout ce qui les entoure, y compris des fourchettes, des verres ou des assiettes et commencent à jouer. D’autres dansent simplement, font des ululations ou chantent des parties des chansons en réponse à des appels ou en forme des chœurs.

Bien que la musique soit participative en Afrique, dans certaines parties du continent, certains types de musique sont interprétés par des catégories spécifiques de personnes seulement; par exemple des hommes ou des adultes.

Dans d’autres parties de l’Afrique, tout le monde peut chanter mais seules les femmes peuvent faire l’ululation.  

En termes d’instruments, les percussions dominent, particulièrement les instruments tambours.

Alors que le djembé est le tambour d’Afrique de l’Ouest, dans la sous-région centrale de l’Afrique, nous avons d’autres types de tambours.  

La prédominance des tambours dans la musique Africaine est telle que certains instruments non percussifs sont joués comme s’ils étaient des percussions, par exemple la basse Congolaise.

Les percussions comprennent les percussions corporelles telles que le battement des mains ou/et pieds. Certains instruments de percussion sont portés comme accessoires de mode. 

Certaines vocales Africaines seraient polyphoniques et les instrumentaux polyrythmiques, mais pour les Africains, ce ne sont que des ensembles.  

La plupart du temps, le chant, en Afrique, implique des appels et des réponses.  

Un musicien Africain a joliment résumé le chant Africain pour moi avec ses propres mots. Il m’a dit que, tout comme dans le football, dans la musique Africaine, les chanteurs sont les attaquants et les instrumentistes les défenseurs. En fait, le chant africain traditionnel est motivé et rarement décontracté.  

Un autre musicien Africain m’a dit que le rythme le plus fort, également appelé «le rythme au sol», entraîne la danse dans la musique Africaine. Depuis, j’ai confirmé ce que ces deux musiciens m’ont dit.

Jusqu’a la prochaine fois ou je mettrais en ligne le dernier article sur ‘Quand les traditions musicales Africaines et Indiennes se rencontrent’, profitez d’un chant polyphonic dans le lien ci-dessous.

Pour rester à jour sur ce projet et d’autres projets que je ferai à l’avenir, continuez à visiter ce blog. Je vais télécharger, ici, plus de messages; chansons que j’écris; performances que je fais et sujets généraux liés à ma profession.

J’offrirai bientôt mes services habituels et de nouveaux services ‘sur mesure’ en ligne. Les frais sont bases sur les tarifs de l’Union de musiciens.

Les services que j’offre actuellement sont,

Ateliers de chant africain

Une formation à l’utilisation des traditions musicales africaines comme technique pour créer des pièces et des performances interactives

Sessions d’improvisation avec moi autour du chant, de l’écriture de chansons et des chants/harmonies polyphoniques africains.

Pour plus d’informations sur ces services ou demandes de renseignements, envoyez un e-mail via la page de contact. sremmanuela@googlemail.com ou appellez au 07868591070

Jusqu’a la prochaine fois, veuillez vous abonner a ce blog (AU BAS DE LA PAGE D’ACCUEIL/HOME); me suivre sur Twitter (Emmanuela Yogolelo ou @emmayogol1); commenter; partager; passer le mot et laisser des commentaires positifs.

Je vous remercie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll Up